Le groupe du BATAILLON et des SHIFTERS sont fermés pour les OCs, merci de privilégier un autre groupe !
Encore beaucoup de personnages du manga libres !
Pleins de prédéfinis attendent d'être adoptés, n'hésitez pas. ♥
A partir de maintenant, tout personnage métisse se verra refusé pour garder une certaine logique avec la "rareté" de ces personnes, exactement comme les asiatiques. Merci de votre compréhension !

avatar
Missives : 171
Soldat depuis le : 03/04/2017
Lun 3 Avr - 16:53
ContextePourquoi mourir
Alors qu'on peut choisir de vivre ?
Sirius


845
Le monde tel qu’on l’a connu a cessé d’exister d’un simple coup de pied.
Un seul coup de pied. D’une créature de plus de cinquante mètres, annonciatrice de terreur, de chaos, de souffrance, de tristesse et de sang.

Lorsqu’on s’apprête à mourir, tout devient calme et silencieux autour de soi.

Tous les gens morts ce jour-là ne pensaient pas à cette tragédie qui s’est abattue brutalement sur eux, tel un coup de tonnerre dans le ciel.

Ils ont connu la peur, la douleur, le sang. Puis plus rien. Le vide, le noir, une existence éteinte, comme si elle n’avait jamais commencé. Tous ceux qui sont morts lors de la chute de Shiganshina ont eut de la chance. Certains sont morts dans la souffrance, d’autres sans aucune douleur. Le bilan reste le même. Ce fut un massacre sanglant, de cette menace qui a pratiquement décimée l’Humanité cent-deux ans auparavant.

Les hurlements, l’émeute pour s’enfuir, les chutes, les pertes… Les survivants se souviennent. Ceux qui ont eut la chance de survivre. Lorsque Maria est tombé, les autorités ont renvoyé les survivants dans une opération de reconquête. La version officielle disait ça, les gens les ont cru. La vérité ? Trop de bouches à nourrir et pas assez de moyens pour tous ces sans-abris. Ceux qui vivent se battent ou veulent oublier.

850
Le destin s’acharne.
Alors que l’Humanité se remet à peine de la perte de Maria, c’est le mur Rose qui est attaqué.
Le procédé est le même. Destruction du district Sud. La seule différence avec la fois précédente ? Un air de vengeance, une rage de vaincre et finalement, la victoire des soldats. Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Humanité.

La mort plane, son odeur aussi mêlée à celle du sang, mais ce n’est rien. Toutes ces pertes ont servi à gagner. Tous ces morts ne le seront pas en vains, soldats comme civils. Leur mémoire sera toujours honorée, c’est le serment que s’est fait le Bataillon qui se bat avec la Garnison, qui sont les derniers remparts, le dernier bastion avant la population. Ils sont les armes tranchantes qui viennent à bout des titans. On les adule, on les adore, on les exècre, on les hue. Le quotidien de ces soldats, qui se battent pour les autres avant de servir leurs propres intérêts. Ces soldats qui donnent leur vie à la majorité.

Une vie n’est rien pour cent de sauvées. C’est dur, c’est implacable, c’est la loi des murs. Tu sors, tu meurs. Tu restes, tu meurs. L’issue reste la même, malheureusement. L’Humanité ne sait rien pour son propre bien. Beaucoup sont curieux, la curiosité les mènera à leur perte. Ils le savent, mais ne cesseront lorsque la vérité éclatera au grand jour.

Admirons ensemble la détermination et la loyauté du Bataillon ; la persévérance et la perspicacité de la Garnison ; la ruse et la discrétion de la Brigade. Tous ont leurs qualités, tous ont leurs défauts. On ne pourra néanmoins pas leur reprocher de servir l’Humanité d’une façon ou d’une autre.

Bonnes ou mauvaises actions, l’humain est juge de lui-même.
Vérité ou mensonges ? Viens donc le découvrir avec nous.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comment bien préparer son examen du permis de conduire
» Comment bien laver la carrosserie?
» Course du Bien Public (10 km, semi) - Dijon - 04/09/2010
» joue très bien les fers mais pas les bois: problème de grip
» comment bien sangler une R5 sur un porte voiture(camion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O B L I V I O N :: ∆ De poussière, tu redeviendras poussière :: ▲ Papiers de l'angoisse :: ► Un conte bien étrange-
Sauter vers: