Le groupe du BATAILLON et des SHIFTERS sont fermés pour les OCs, merci de privilégier un autre groupe !
Encore beaucoup de personnages du manga libres !
Pleins de prédéfinis attendent d'être adoptés, n'hésitez pas. ♥
A partir de maintenant, tout personnage métisse se verra refusé pour garder une certaine logique avec la "rareté" de ces personnes, exactement comme les asiatiques. Merci de votre compréhension !

L'avancée des problèmes. [PV Eren] [ABANDONNÉ]

 :: ∆ C'est le Laridé du poulet, dansez, dansez si vous l'pouvez ! :: ▲ Archives :: ► Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Daraen Krieger
Apprenti soldat
avatar
Missives : 59
Soldat depuis le : 09/05/2017
Vieillesse : 20
Lun 15 Mai - 22:24
Dans une ruelle étroite, une cavalcade se faisait entendre avant qu'elle ne diminue alors que les individus responsable du raffut s'éloignaient. Et en hauteur, les bras et les jambes écartés pour se maintenir telle une araignée, Daraen lançait un regard blasé vers l'endroit où avaient disparu ses poursuivants. Mâchouillant son petit déjeuner avec un air je-m'en-foutiste, il se laissa tomber au sol, se réceptionnant accroupi pour ne pas niquer ses articulations en faisant le bonhomme sans ployer. Il regagna la foule d'un pas leste, esquivant quelques possibles collisions en ignorant les regards outrés qu'attirait son comportement peu respectueux.
Effectivement, si il jouait les serpents au milieu de tous ces gens, il n'en demeurait pas moins qu'on le confondait ENCORE avec une fille. Pour pas changer tiens. Résultat, habillé en civil comme il l'était, sa coupe courte, son regard de mauvais garçon et ses habits (haut + pantalon) attiraient la désapprobation chez les adultes. Mais très honnêtement, il ne pouvait pas plus s'en foutre qu'actuellement. S'il affichait une nonchalance insultante, il n'en demeurait pas moins aux aguets, ses yeux parcourant sans en avoir l'air le moindre visage dans la foule, la moindre trace d'une potentielle indication qui trahirait ses poursuivants.

Mais ce n'était pas sa faute si cette pomme le narguait du haut de ses congénères. Ses doigts l'avaient alors horriblement démangés et il n'avait pas pu retenir son geste. Dommage. Il plissa les yeux en apercevant la brigade non loin chercher quelqu'un dans la foule. Jouant alors le parfait innocent il leur passa à côté, continuant de mâchouiller sa pomme comme si il n'y avait rien de plus naturel. Rien ne se passa lorsqu'ils se dépassèrent pendant près de dix mètres parcourus. Puis une exclamation lui parvint et un cri :

- Chopez la ! -

Mazette, le marchand l'avait vraiment dénoncé ! Pour une simple pomme ! Bon bah, maintenant fallait juste se casser hein ! Alors qu'il repassait près du vendeur de fruits, ce dernier lui lança un regard goguenard et satisfait. Pour toute réponse, Daraen leva son bras et lui adressa un geste grossier. Raaaah, mais qu'avaient-ils tous à le confondre avec une fille ? Ou en cas de doute, préféraient tout de même le considérer comme étant de sexe féminin ? Un jour, Daraen se retournerait et les boufferaient.

Choisissant obligeamment les petites rues où il était difficile de manœuvrer avec la tridimensionnalité, Daraen se mouvait avec fluidité et rapidité pour forcer des manœuvres assez violentes et brusques dans des angles souvent à angle droit.
Puis alors qu'il agrippait un mur pour se donner de l'élan dans sa course, il percuta - plutôt violemment - quelqu'un. Ce quelqu'un - Ô hasard le plus total - était une personne qui ne lui était pas inconnu.
Et qui aurait été difficilement inconnu pour quiconque vu le ramdam qu'il avait récemment causé - et dont Daraen avait été aux premières loges pour le voir -. Le bruit caractéristique de l'équipement porté par l'armée se fit entendre et il chopa Eren pour le forcer à le suivre.

- On parlera, un peu plus tard. Juste on va filer pour l'instant ok ? - décida de prévenir l'apprenti sait on jamais que l'autre se décide à exiger des réponses et ainsi de les ralentir.

L'endroit que cherchait Daraen apparu alors devant eux après quelques instants à bifurquer de rues en rues et il n'hésita pas un seul instant pour se jeter dedans, entraînant Eren avec lui. Une ouverture circulaire au niveau du sol menant tout droit dans les souterrains. D'une splendide contorsion en l'air, le jeune soldat se réceptionna sans trop de mal. Ainsi il put apercevoir juste au dessus d'eux le passage éclair du groupe de brigadier. Bien. Reportant son attention sur l'un des pires suicidaires qu'il ai jamais connu, Daraen s'épousseta vaguement.

- Bon. Comment ça va depuis que t'as intégré le Bataillon ? T'es pas encore mort c'est cool. Ni le Caporal ni les Titans n'ont eu ta peau, t'as du cul mec. - enchaîna le plus naturellement du monde le blond.

Il observa vaguement autour de lui.

- Ah c'est par là. Tu viens ? On va en profiter pour se balader un peu. -

Se balader dans les souterrains. C'était aussi aberrant que de vouloir se balader dehors. Bien qu'ici il n'y avait pas de titans. Mais les humains pouvaient se montrer bien plus dangereux parfois. Sauf que ça pouvait aller là, ils étaient au plus proche de la surface et en tant que membres de l'armée, les deux garçons pouvaient botter des culs assez facilement.
Et donc Daraen se mit en route, débutant sa traverser à travers les rues sombres comme si il les connaissais. Bon, en fait il les connaissais mais bon.

- Ils sont comment tes supérieurs Eren ? Aussi terrible qu'on le dit ? -
Revenir en haut Aller en bas
Swann Venestraale
Garnison •• Soldate
avatar
Missives : 96
Soldat depuis le : 08/05/2017
Vieillesse : 19
Localisation : Dans le feu de l'action !
Mar 16 Mai - 12:28
Je marche à vitesse modérée, dans les ruelles ensoleillées de la ville. Une sorte de papillon volète dans mon estomac depuis l'heure du petit déjeuner. Est-ce que j'ai mangé quelque chose de périmé ? Peut-être bien. Mais me connaissant, ça m'étonnerai, je ne me souviens pas d'avoir déjà souffert de maux d'estomacs depuis longtemps.
En revanche, ce qui m'inquiète, c'est d'imaginer ce que me ferait le Caporal si j'arrivais en retard. J'accélère sensiblement, bifurquant dans une rue plus étroite, dans le but d'emprunter un chemin plus court.
Je respecte le Caporal, bien entendu. Mais je dois avouer qu'il me fait peur. Plus peur que les Titans eux-mêmes. Vous avez déjà croisé son regard ? Moi je l'ai fait, et je l'ai cru sur parole quand il m'a dit qu'à la moindre incartade, à la moindre perte de contrôle, il m'éliminerai. Rien que d'y repenser, ça me fait froid dans le dos.

L'esprit obnubilé par une séance de torture imaginaire dont je suis la victime, je ne remarque pas la tête blonde avant de lui rentrer violemment dedans. Le choc m'extirpe  de mes pensées et manque de me faire tomber à la renverse. Je rétablis mon équilibre de justesse. Presque immédiatement, l'adolescent me saisit par le bras et me traine de force à sa suite.
Des tas de questions m'assaillent comme : Que fais-tu ici ? Où vas-tu ? Pourquoi j'ai l'impression que tu es en train de fuir comme un voleur ? Tu sais que j'ai peu-être quelque chose de plus important à faire ?
Mais il me fait comprendre qu'il ne me répondra pas tout de suite.

Daraen, c'est un type blond, plus âgé que moi. J'avoue ne pas réellement le connaitre mais il ne m'est pas inconnu. Nous nous sommes entrainés ensembles avant d'être affectés à différents secteurs. Où est-il d'ailleurs ? Sa tenue de civil ne me donne aucun indice pour que je puisse le deviner...

Après quelques changements de directions soudains, Daraen se dirige vers un trou dans le sol, dont le destination ne me plait que très moyennement. Je n'ai qu'une envie, rebrousser chemin et le laisser y aller tout seul. Mais il est plus fort que ce qu'il n'y parait.
- Dara ! Attends ! je m'exclame avec précipitation.
Mon camarade n'a que faire de mes protestations, je doute même qu'il m'ait entendu. Il saute dans l'ouverture et m'entraine inexorablement vers les profondeurs. Pas du tout préparé à la chute, je m'écrase contre le sol humide en poussant un grognement de douleur. De son côté, le blondinet atterrit avec souplesse, visiblement habitué aux cabrioles en tout genre.
Je me redresse difficilement, finalement libéré de son emprise.

- Ça allait figure-toi ! Jusqu'à ce qu'une tornade blonde fasse irruption, me percute et m'entraine dans... Dans quoi t'es mouillé au juste ? Hein ? demandais-je légèrement contrarié, en m'époussetant à mon tour.

Bien sûr que je ne suis pas mort ! J'ai envie de répliquer, acerbe. Diffcile d'expliquer que la possibilité de me transformer en Titan ait significativement augmenté mes chances de survies, tout en les réduisant considérablement.

L'envie de refuser de le suivre me pris tout à coup, puis celle de m'enfuir, avant d'être rattrapé par un peu de bon sens. Certes, l'idée de le laisser planter là serait vraiment très amusante mais il y a peu de chances que je sois capable de retrouver mon chemin seul, et ainsi atteindre la surface en toute sécurité. J'ai entendu parler de cet endroit, vaguement, et je n'y suis jamais entré jusqu'alors. Je crains ce que je risque d'y découvrir, autant que j'ai envie de l'explorer.
Je soupire. Sans aucune autre option viable, je décide finalement de lui emboîter le pas et le rattrape. De dos, il ressemble vraiment à une fille. Il est presque menu, pensais-je en retenant difficilement un ricanement.
J'observe les alentours sur mes gardes, reprenant un peu de sérieux, prêt à nous défendre contre toute chose qui pourrait jaillir de la pénombre.

- La seule personne qui me fasse vraiment peur, c'est me Cap'tain Levi... Il lance des regards à t'en tuer sur place ! Impossible de savoir ou ne serait-ce qu'imaginer ce à quoi il peut bien penser. Je suis bien content d'être son allié. Et toi ? Qu'est-ce que tu faisais avant de me kidnapper ? Tu as rejoins une Bridage finalement ? Comment ils sont, tes supérieurs à toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Daraen Krieger
Apprenti soldat
avatar
Missives : 59
Soldat depuis le : 09/05/2017
Vieillesse : 20
Mer 17 Mai - 0:21
- J'ai juste volé une pomme. Pas de quoi hurler au scandale quoi. - expliqua Daraen en baillant - Quoique, ça n'était pas au goût du marchand visiblement. -

Oui il s'en battait les couilles. Mais très honnêtement, ce marchand cupide avait encore une montagne de pomme après son passage. Tsss. Aucune empathie pour les autres. Ignorant l'irritation palpable d'Eren qui n'avait absolument rien demandé pour être là, il s'enfonça dans les ''rues'' des souterrains. Comme ils se trouvaient au plus proche de la surface, leur accoutrement n'attirait pas vraiment l'attention, ce qui était en soi, parfait. Manquait plus qu'ils s'attirent l'animosité des habitants du coin.
Puis l'apprenti porta une meilleure attention à comment était habillé Eren. Ah non. Nuançons. Lui, était habillé en civil. Le suicidaire était habillé.. dans son uniforme du bataillon. Meeeerde. Bon bah, oublions la discrétion hein. Bon ici personne ne les agresserais sans pitié, pas à cet étage qui était l'un des mieux surveillé à cause de sa proximité avec la surface. Au moins, l'emblème qu'arborait Eren ne leur attirerait pas la haine que les licornes attiraient, elles.

Si Daraen ne tressaillit pas à la question du titan, ce fut de peu. Par contre il détourna le regard, seul indice de l'embarras que provoquait cette petite et innocente question.

- Je t'ai juste évité d'être prit pour cible par les brigadiers, je ne t'ai pas kidnappé. - ronchonna Daraen - Et je courrais simplement. J'ai pas vraiment envie qu'on m'accuse du vol d'une malheureuse pomme. D'ailleurs, comme je l'ai mangé, est-ce qu'ils ne vont pas aussi en profité pour m'accuser de meurtre ? - ricana t-il ironiquement pas la suite.

Maintenant, comment expliquer à Eren qu'il n'avait rejoint aucun corps armée ? Très honnêtement, après leurs exploits à Trost. Ils auraient TOUS du être répartis. Si seulement lui n'avait pas joué les adolescents rebelles. Il faudrait un jour qu'il se donne la peine de questionner l'entraîneur sur le pourquoi de son silence. En le dénonçant aux gradés il n'aurait pu y couper et pourtant il demeurait avec les p'tits nouveaux.

- Et bien... - débuta t-il sans savoir comment aborder le sujet sans mettre les deux pieds dans le plat comme un gros balourd.

C'est à cet instant que le bruit caractéristique de personnes se servant de l'équipement tridimensionnel se fit entendre derrière eux. Le blondinet se retourna et dans son regard on pouvait apercevoir une lueur qui disait ''Sérieux ? Oh putain cette intervention clichée !'' Une ruelle sur leur droite semblait comme les appeler et Daraen répondit à ses suppliques sans réellement hésiter, poussant Eren. Ils débouchèrent un peu plus loin sous les ordres criés des brigadiers qui les sommaient de s'arrêter. Mais ouiiiii. Obéir apporterait teeeeellement d'avantages.
Tout en se moquant d'eux dans sa tête, Daraen avisa une charrette, des tonneaux vides, des bars, et tout un tas de cachettes possibles. Et derrière eux, il pouvait entre leurs poursuivants se rapprocher. Bon alors, il fallait se cacher. Une partie de cache-cache avec les licornes ? Le rêve de sa vie.

- Ok Eren, le but du jeu c'est de pas se faire choper, donc trouve une cachette et restes y jusqu'à ce que je te fasses signe. -

Était-il utile de préciser que ce n'était pas une demande mais un ordre ? Aaah. Si ils devaient s'en sortir sans se faire choper, Daraen était presque certains que son partenaire de malheur allait lui taper dessus. Si peu si peu. Après ses quelques paroles, il sauta dons dans le tonneau le plus proche et disparu à la vue de tous. Hors de question que ces licornes ambulantes lui mettent la main dessus !
Il resta donc là le temps d'énumérer la liste de ce qu'il aimerait bouffer dans les jours à venir, écoutant d'une oreille distraite leurs poursuivants interroger les personnes présentes. Bwarf. Les mecs des souterrains dénoncer ceux qui fuyez les brigadiers ? La bonne blague. Ou moyennant de l'argent, Daraen ne parierait alors plus.
Presque sur le point de s'ennuyer, l'ado bailla et jeta un coup d'oeil prudent à l'extérieur en remarquant l'absence totale de bruits. Ils semblaient partie.
Il sortit donc de sa cachette et en observant les alentours, fit signe à Eren qu'il pouvait sortir à son tour. Il le rejoignit en s'étirant. Putain les tonneaux c'étaient pas le top confort. Assis devant un bar, buvant plutôt joyeusement, un trio d'homme le sifflèrent. En retour il leur adressa un splendide doigt d'honneur.

- C'est quand tu veux ma jolie ! - cria l'un des hommes en le détaillant.

Oh mon dieu il allait faire un tel meurtre. Alors comme il savait qu'insulter ces mecs c'était teeeellement peine perdue, il reprit sa marche.

- J'ai bien mieux ici, allez chercher ailleurs ! -

Il n'était pas désolé. Nop. Pas du tout. Il jeta toutefois un regard à la dérobée à son cadet mais en croisant son regard préféra bizarrement regarder ailleurs. Il devrait concourir contre le Caporal pour savoir qui était le plus flippant. M'enfin sous entendre que Eren était actuellement son partie n'était peut être pas une chose à faire sans le consentement de ce dernier. RIP Eren.

- Aaah, tu voulais savoir où j'avais été muté c'est ça ? Erf nul part. Ch'uis encore à l'entraînement. - débita rapidement le plus petit pour espérer orienter son intérêt sur autre chose que comment il allait bien pouvoir l'écharper.

Les rues se ressemblaient toutes alors qu'ils s'avançaient dans les rues du souterrains, constatant à chaque pas que bien que cet étage soit le plus proche de la surface, il demeurait d'une grande pauvreté. Mais Daraen avait l'habitude, il pouvait donc facilement l'ignorer. L'endroit était plutôt propice aux manœuvres avec l'équipement de l'armée donc ils devaient tout de même rester prudent. Enfin, ça c'était si les habitants demeuraient neutres à leur sujet.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petit ovale abandonné près de kilstett
» [Témoignage] Problèmes sur la nouvelle C5 II
» Petits problèmes de mains...
» Quelques problèmes de poutres
» Problèmes techniques sur 964

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O B L I V I O N :: ∆ C'est le Laridé du poulet, dansez, dansez si vous l'pouvez ! :: ▲ Archives :: ► Rp-
Sauter vers: