Les cadeaux de la terre [PV Erwin]

 :: A votre disposition :: Fosse des rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Taharka
Civil
avatar
Missives : 170
Soldat depuis le : 18/04/2017
Vieillesse : 22
Localisation : En train de se saouler dans un coin
Mer 30 Aoû - 0:14

ft. Taharka

ft. Erwin Smith

「 Les cadeaux de la terre 」

Le soir s’installait sur les forêts de plateaux du nord de Rose. Les récoltes avaient encore été très mauvaises à cause de Lord Weiss et des autres nobles chassant dans le coin. Cela avait forcé les indigènes à aller acheter de la nourriture au marché. Ils n’utilisaient pas de monnaie et pratiquaient encore le troc. Et ce qu’ils avaient à proposer, c’était majoritairement des productions artisanales, notamment des textiles et de la poterie, artisanats dans lesquels ils excellaient. Ils avaient déjà peu de nourriture et donc en céder était impensable. Cependant, leur autonomie était un avantage vu qu’ils ne devaient pas payer d’impôts.

Taharka avait accompagné ceux qui devaient aller au marché et là, ils étaient de retour avec des sacs de pommes de terre et de haricots. Des denrées alimentaires qui se conservaient très bien. Des chiens tiraient les travois chargés tandis que les hommes portaient le reste sur leurs épaules. Les indigènes connaissaient parfaitement l’usage de la roue et ça bien avant l’arrivée des blancs. Cependant, elle était peu utile en environnement montagneux et accidenté là où un travois était plus stable. Ils privilégiaient aussi l’attelage canin, car les chiens pouvaient obéir à la voix plus facilement que les chevaux ce qui laissait les mains libres aux hommes pour pouvoir porter également des charges. Les membres du convoi étaient tous armés en cas d’attaque et Taharka avait demandé à Seze de le suivre à distance et discrètement afin d’agir le plus efficacement possible. Tous les jeunes indigènes avaient une formation au combat afin de pouvoir se défendre un minimum. Cependant, les attaques de bandits étaient rares sur la tribu. Elle était assez pauvre et savait se défendre, donc pas vraiment très intéressant.

Au bout d’une heure de marche, un jeune homme épuisé et à la train s’effondra après avoir trébuché sur une pierre. Taharka alla le rejoindre. Il appela Seze et chargea le gamin et son chargement sur le Titan qui n’était pas encore trop chargé. Trente minutes plus tard, ils arrivèrent enfin au village. Au même moment, un groupe de chasseurs rentra de leur quête de nourriture. Ils avaient ramené des fruits, des insectes et en guise de gibier, des pigeons, des rats et des ragondins. Le fait que ces animaux prolifiques soient boudés par les autres blancs faisait que leur chasse n’était pas du tout réglementée. D’autant plus que les rats consommaient majoritairement des céréales et donc leur viande n’était pas toxique.

Le guerrier aida à décharger les différents travois et son Titan. Quand le jeune homme qui s’était évanoui sur le chemin descendit du dos de Seze il grimaça à cause des douleurs au dos et aux jambes qu’impliquaient le fait de monter un Titan. Il était aussi pâle comme un linge vu que le Seze pouvait très bien se déplacer à la verticale dans les hauteurs ce qui faisait que c’était une monture pas confortable du tout quand on était pas habitué du tout. Il fut autorisé à aller directement se coucher plutôt que d’aider tout le monde à décharger les sacs de nourriture. D’autres étaient déjà en train se s’affairer au foyer dans la hutte principale. Ce soir, ils avaient un invité de marque. Il s’agissait d’Erwin Smith, le commandant du Bataillon d’Exploration. Il était venu pour parler à Taharka du cas d’Eren, le shifter qui générait un Titan immense qui avait réussi à porter un rocher bien plus gros que lui pour reboucher un trou au niveau du Mur. Si les indigènes ne l'avait pas vu, ils étaient au courant de ce phénomène, par l'intermédiaire des blancs qu'ils croisaient. D'autant plus qu'un truc aussi gros se répandait comme une trainée de poudre et qu'un Titan aussi énorme c'était assez compliqué à cacher. Le fait que Seze ne veuille pas redevenir humain avait un avantage sur ce point. Car quand un shifter se transformait, il était comme foudroyé et c'est vrai qu'on avait connu plus discret. Seze, lui ne se retransformait pas et donc pas d'éclairs.

La tenue civile de Taharka était pas bien différente des autres membres de la tribu. Les guerriers qui n’avaient pas prévu de parader ou d’être en service étaient tous en pagne sauf les femmes qui à cause de l’influence des blancs ne pouvaient plus se promener torse nu comme les hommes.

Le guerrier fut appelé pour aller chercher un mouton qui serait abattu pour le repas. L’homme prit son Titan et parti en direction du lieu où le bétail avait été aperçu pour la dernière fois. Les moutons et les chevaux étaient en semi-liberté et donc se déplaçaient perpétuellement dans les pâturages. Taharka finit enfin par trouver le bétail après avoir cherché pendant plusieurs minutes. Il prépara ses bolas et son lasso et se mit à choisir sa proie. Il devait prendre un animal qui n’avait pas de petit et surtout pas un reproducteur. Il finit par viser une brebis isolée marquée par le berger comme n’ayant aucun petit. Il lança son bolas droit sur la bête et l’immobilisa sans trop de difficultés. L’homme chargea sa prise encore vivante sur le Titan avant de repartir vers le village.

Il fut accueilli au village par les enfants excités. Pour beaucoup, c’était bien la première fois qu’ils voyaient un membre du Bataillon d’Exploration, qui plus est, le gratin du Bataillon. Et malgré ça, ce corps d’armée était une source inépuisable d’imagination pour les indigènes, surtout concernant le bestiaire qu’ils pourraient rencontrer hors des Murs. Par le passé, bien avant que les bâtisseurs de ces Murs aient débarqués sur ces terres, les ancêtres de Taharka chassaient de nombreux animaux immenses et variés. Mais depuis que ces Murs étaient là, parler du passé et de l’extérieur était désormais tabou. Mais les indigènes continuaient à représenter les animaux qu’ils avaient connus autrefois. C’était pour eux un moyen de se rappeler de la vie de leurs ancêtres.

Le Bataillon avait cependant une très mauvaise réputation au sein des Murs, surtout au sud. Au Nord de Rose, c’était une zone bien plus calme qui voyait très peu le Bataillon. Puis les indigènes avaient d’autres chats à fouetter. Les nobles, les braconniers, les voleurs de bétail, les chiens errants et les Brigades Spéciales occupaient suffisamment la tribu.

La brebis fut déchargée du dos du Titan pour être abattue. On injecta un puissant neurotoxique avant de tuer la bête en l’égorgeant tout en laissant le sang s’écouler dans des récipients. Les indigènes ne perdaient pas une miette de la bête. Elle fut dépecée très rapidement après. La viande allait-être épicée puis grillée. Les abats étaient également consommés et une partie était donnée aux chiens. La graisse servirait pour des lampes à huiles et les os serviraient pour des outils. La peau allait-être tannée pour servir pour des vêtements ou harnais. La tête de l’animal avait été enterrée afin de lui rendre hommage pour avoir donné sa vie pour le clan.

Qui dit invité spécial, dit menu spécial. Les indigènes avaient fait plus de nourriture par personne qu’à l’accoutumée. Mais ça restait tout de même assez modeste. Au menu, gâteaux aux insectes et aux baies, rat et son bouillon de légumes, galettes de maïs, mouton grillé le tout pimenté et accompagné de lait de jument fermenté en guise de boisson. Un repas de fête avec pas mal de viande. C’était très rare étant donné que hormis pour les plus riches, la viande représentait un faible pourcentage dans l’alimentation de la plupart des habitants de ces Murs.

Une heure passa et enfin on annonça que l’invité arrivait. Taharka ignorait s’il était seul. Comme tout le monde, il avait rejoint la place du village. Tous voulaient voir le commandant du Bataillon d'Exploration. C'était une première pour eux. En espérant qu’il allait apprécier le repas. De toutes manières, refuser, c’était une insulte aussi bien pour les animaux ayant donné leur vie que pour les gens ayant travaillé pour obtenir ces denrées alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bright Shadow Rebirth :: A votre disposition :: Fosse des rps-
Sauter vers: